Le programme d’implantation des incubateurs des PME

1. Le contexte du projet d’incubateur cuir de Kinshasa

Le programme d’implantation des incubateurs des PME résulte de la volonté du Gouvernement congolais à mettre en œuvre le développement des PME congolaises. Il a vocation de diffuser la culture d’entreprise, l’esprit entrepreneurial et d’accompagner les entrepreneurs dans toutes les étapes de leurs activités d’entreprendre à savoir: formalités juridiques, production, achats/technologies/ventes, investissements et financement, nécessaires à la réalisation de leurs projets de création et de pérennisation de leurs entreprises, le cas échéant, à la consolidation des capacités de gestion.  L’implantation d’un incubateur formalise la création d’un pôle de croissance économique.

Le programme de création et de développement  des incubateurs des petites et moyennes entreprises (PME) rentre dans le cadre de la matérialisation de la vision du Président de la République, exprimée dans son discours d’investiture, du 24 janvier 2019, en ces termes : « … le Gouvernement initiera un partenariat entre l’Etat, les provinces, le secteur privé, la société civile et nos partenaires au développement en vue d’engager un vaste programme national de promotion de l’entrepreneuriat pour les jeunes.

Le programme des incubateurs cadre aussi avec le Programme du Gouvernement de la République Démocratique du Congo, telle que reprise,  d’une part dans le Document de la Stratégie de Croissance et de Réduction de la Pauvreté/Deuxième génération (DSCRP-2) et, d’autre part dans le Programme d’actions du Gouvernement de la république dans son pilier 6, … promotion de l’entreprenariat et de la classe moyenne.

Le  DSCRP-2, à travers son pilier 2 qui consiste notamment à accroître l’offre d’emplois décents et développer le secteur privé, a défini un certain nombre d’actions à réaliser dont :
  1. La mise en place d’un dispositif favorisant la création de petites unités génératrices d’emplois et de richesses ;
  2. La promotion des petites et moyennes entreprises des jeunes et le renforcement de leur capacité de création d’emplois ; et
  3. La promotion de l’esprit de la culture d’entreprise pour les jeunes en particulier.
Pour y parvenir, le programme d’actions du Gouvernement prévoit notamment de :
  • créer et renforcer les centres d’incubation d’entreprises en vue de favoriser la création d’emplois par la formation en entreprenariat et l’encadrement des petits et moyens opérateurs privés, porteurs de projets de création d’entreprises de petite ou moyenne taille;
  • accroître le taux d’accès au crédit de long terme pour les petites et moyennes entreprises/petites et moyennes industries (PME/PMI) qui s’implantent dans l’arrière-pays;
  • renforcer les capacités techniques et financières des institutions d’encadrement et d’appui à la petite et moyenne entreprise (PME) en vue de soutenir l’initiative privée et l’emploi tant dans les centres urbains que dans les milieux ruraux.

Dans ce cadre, l’Office de promotion des petites et moyennes entreprises congolaises, OPEC en sigle, organe technique du Gouvernement est l’institution la mieux placée pour mettre en œuvre cette politique économique, éveiller des vocations entrepreneuriales chez des compatriotes congolais, surtout chez les jeunes et les femmes en particulier. 

Le décret N°09/44 du 03 décembre 2009 portant statuts et fonctionnement de cet Office, en son article 4,  lui donne mandat de créer, aménager et gérer des terrains ou parcs industriels destinés au déploiement des activités des centres d’incubation ou incubateurs de petites et moyennes entreprises congolaises.

La pertinence de cette mission première découle du constat général, fait sur le profil de l’entrepreneur congolais, qui révèle que celui-ci se caractérise par une culture d’entreprise limitée souvent aux activités de négoce et à d’autres spéculations informelles qui n’offrent que des produits ou services marchands à faible valeur ajoutée.  D’ailleurs, il entreprend souvent par mimétisme et sans plan d’affaires.
Image